Alexandra Julien

Publié le dans : Les Pensées

« Quand tu portes des chaines invisibles pendant des années entraînant la souffrance relationnelle, psychologique, physique, et qu’un matin, tu te rends compte que sans même t’en apercevoir, au fil du temps, grâce au travail sur toi et à l’aide que la vie t’a donné quand tu l’as écoutée, tu les as déposées, lorsque tu t’aperçois que tu es Libre, alors tu te retrouves avec cette envie de vivre et d’aimer que rien ne pourrait altérer, puisque tout est juste et que tu as enfin cette sagesse qui te dit d’accepter. Alors, tu lâches, tu souris, et tu « ressens » la vie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *