Lao Tseu

Publié le dans : Les Pensées

Parvenu à l’extrême du vide, fermement ancré dans la quiétude,

tandis que dix mille êtres éclosent d’un seul élan, moi, je contemple le retour.

Les êtres prospèrent à l’envie, mais reviennent toujours à leurs racines.

Revenir à sa racine, c’est la quiétude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.