Thich Nhat Hanh

Publié le dans : Les Pensées

Celui qui nous a fait souffrir souffre aussi, sans aucun doute.

Il suffit de nous asseoir, de suivre notre respiration et de regarder avec profondeur :

nous verrons sûrement sa souffrance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.